CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Business Décideurs Entrepreneurs Média

Sénégal / Gambie : La TNT effective grâce à une entreprise locale

Partager

Contrairement à la Côte d’Ivoire, au Tchad et  d’autres pays qui ont fait le choix d’opérateurs étrangers, le Sénégal a opté pour une entreprise nationale. Trois autres pays d’Afrique de l’Ouest ont choisi l’expertise locale pour le passage à la TNT: le Ghana, le Nigeria, et la Gambie. Tous ont connu certes des difficultés au démarrage ou des conflits contractuels, mais le Ghana et le Sénégal sont sur le point d’achever leur migration aux couleurs nationales. L ’entreprise sénégalaise propose un modèle d’affaire qui a fait la différence et suscité la confiance du gouvernement.

Une expertise qui a abouti à 92% de couverture de la population par la TNT

Finalement les processus de migration vers la TNT peuvent  être gérés localement. Contrairement aux croyances qui donnaient la primauté aux fournisseurs internationaux comme StarTimes. Excaf, est une entreprise familiale de 42 ans, employant un peu plus de 500 personnes, est entrain de réussir son pari. Elle édite  deux chaînes de télévision (RDV et DTV), 16 stations de radio, dont les quatre principales (Dunyaa FM, Al Hamdoullilah FM, Love FM et Sokhna FM) sont à Dakar. Son expérience de la transition vers la TNT provient de l’exploitation d’un réseau MMDS pour la télévision payante depuis plus de 15 ans. Elle a remporté le contrat de déploiement de la TNT au Sénégal sur la base d’un Build-Operate-Transfer (BOT) en 2014. Il s’agit d’un contrat de 10 ans renouvelable par les deux parties tous les 5 ans.

TNT au Sénégal : Excaf choisit le logiciel HTTV pour ses récepteurs DVB-T2 

 Le contrat  ne devient effectif que lorsque la phase de construction  des infrastructures est terminée. Selon Sidy Diagne, PDG d’Excaf, le gouvernement  accentue la pression pour voir s’achever les travaux d’ici la fin de l’année 2019. Le contrat implique la construction de 25 sites de transmission, dont 14 sites ont été achevés à ce jour. Cinq autres sites doivent encore être achevés et cinq autres attendent que le gouvernement attribue des sites d’accueil des infrastructures restantes. L’entreprise déplacera également son site de transmission du centre-ville de son immeuble de bureaux, vers un site situé à la périphérie de la ville. Cela aura pour effet de fournir une meilleure couverture. Le maillage du pays par la TNT a permis à Excaf d’atteindre 92% de couverture de la population contre  8% par l’analogie actuellement.

Un modèle d’affaires qui a contraint le  Chinois StarTime à se retirer du marché sénégalais de la TNT

Excaf propose un bouquet de chaînes locales et international dans son offre de TNT au Sénégal

De 865 000 foyers de télévision, le Sénégal passera en quatre ans, à 1 million. 500 000 décodeurs ont été vendus. Le boîtier offre 17 chaînes locales et internationales gratuites (dont RTS 1, Wolof TV, CNN, China Radio, TV5, BFM TV, France 24, DW et BBC), ainsi qu’un bouquet de 65 chaînes de télévision payantes fournies par Excaf elle-même. La société compte environ 50 000 abonnés à la télévision payante, ce qui, selon Sidy Diagne, représente environ la moitié de la base d’abonnés de Canal +. Un vrai modèle de réussite qui a contraint le chinois  StartTimes à se retirer du marché sénégalais après l’échec du contrat d’infrastructure de la TNT. Interrogé sur son modèle d’affaires, la réponse de  Sidy Diagne évoque une démarche à risque mais très rassurante pour le gouvernement. Une démarche empreinte de patriotisme, mais aussi d’une garantie de la crédibilité des solutions. «Nous construisons l’infrastructure avec notre propre investissement. Il existe quatre fréquences disponibles, mais nous n’en avons besoin que de deux et ces deux comprennent le bouquet de télévision payante. Nous recouvrerons les coûts d’investissement grâce à nos abonnements à la télévision payante et à d’autres services à valeur ajoutée », déclare-t-il.

La transition de la TNT au Sénégal s’est faite avec beaucoup de difficultés qui ont contraint Excaf a beaucoup de résilience. «L’environnement d’exploitation n’était pas très bon pour une entreprise sénégalaise privée et locale. La plupart des pays ont confié leur projet d’infrastructure de TNT à une société internationale et, ici au Sénégal, le marché était très concurrentiel. Les coûts dépassaient 60 millions de dollars américains. Nous avons dû financer cette somme par l’intermédiaire de banques françaises », souligne-t-il, avant de déplorer la frilosité des banques locales. «Nous devions financer le coût des décodeurs que nous allions vendre et des problèmes se posaient quant au financement du nombre de décodeurs nécessaires. L’une des banques qui ont accepté s’est retirée », a-t-il regretté.

Une expérience sénégalaise qui s’exporte et ouvrant de nombreuses perspectives

Les leçons tirées du processus au Sénégal, ont permis à Sidy Diagne de remporter le contrat de déploiement de la TNT en Gambie voisine. Excaf a proposé le même modèle BOT: «La Gambie est beaucoup plus petite et sera beaucoup plus simple à faire que le Sénégal. Il sera basé sur le même modèle d’affaires qu’au Sénégal », Souligne-t-il. La Gambie aura besoin que de 6 émetteurs  pour couvrir 200 000 ménages. Le PDG d’Excaf apporte des précisions sur l’avancée du processus gambien. «Nous avons déjà construit deux des six et finaliserons le reste d’ici la fin de l’année. Nous avons notre propre entreprise locale Excaf Gambia et allons exploiter le projet. Nous avons un centre d’appels avec plus de 100 employés». Mais Sidy Diagne révèle  avoir remporté deux autres contrats dans deux pays et n’envisage pas d’autres contrats de TNT. Selon lui, le marché de la télévision a beaucoup changé. Il n’y a plus de barrière entre la télévision et les télécoms. La délinéarisation des supports permettent aujourd’hui de regarder la télévision sur un smartphone ou une  tablette. Ainsi, la TNT offre un contenu de meilleure qualité.  Dans ce contexte, Excaf a créé sa propre plateforme OTT appelée Wassa, que Diagne décrit comme «un Netflix pour l’Afrique». Lancé fin Juin 2019, elle propose des séries télévisées et des films sénégalais.

Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *