CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Actualités Musique People Télévision

Michael Jackson ! L’icône mondiale qui a retrouvé Krindjabo

Partager

En 1992 sur la terre de ses ancêtres à Krindjabo, Michael Jackson venait de participer à une cérémonie historique. Ce rituel propre au groupe ethnique des Akan venait de marquer une visite. Un évènement gravé dans les archives des médias.

1992. Michael Jackson monte sur le trône du Sanwi

C’est à l’âge de 14 ans que le chanteur des Jackson Five aurait foulé le sol du continent d’ébène. Mais en cette année 1992, des tests ADN vont mener le roi de la pop dans la localité ivoirienne de Krindjabo. Au centre de cette petite ville de l’est ivoirien, un cerisier arbore fièrement son centenaire sur une place publique. C’est bien là sur cette place, qu’a lieu la cérémonie d’intronisation de Michael Jackson en tant que Prince du Royaume Sanwi.

Des découvertes s’ensuivent. De la surprise à l’émotionnel, l’ex lead vocal des Jackson Five constate que ses ancêtres vendus comme esclaves sont nés à Krindjabo. Ceux-ci auraient été acheminés vers les terres américaines. Ces ancêtres appartiennent donc au Royaume prospère du Sanwi dans le sud-est ivoirien. Selon d’autres sources, sa mère Katherine serait d’origine ivoirienne, du village d’Epiénou à trois kilomètres de Krindjabo.

Michael Jackson, la légende de la Pop

Quand le Sanwi réclame Michael

Amalaman Anoh comme ils l’avaient nommé lors de l’intronisation sous le cerisier centenaire « est bien un fils du village ». C’est ce que vont réclamer par la suite les sujets du Sanwi le 25 juin 2009. Le trône de Krindjabo estime ainsi que la méga star de la Pop devrait y être enterré, parmi les siens. Les notables le martèlent d’ailleurs fermement, dès le 26 juin 2009.

Alors qu’aux Etats-Unis l’incertitude règne encore sur la destination de la dépouille de Michael à Los Angeles, l’hypothèse du transfert à Krindjabo va se dessiner sur le tableau des plus grandes improbabilités. Aucun sujet dans le royaume alors, ne veut croire que le corps puisse être transféré ailleurs qu’au village.

Selon le site du D.I.N (Diplomatic and International News), mutuelles et associations ont annoncé le lendemain 26 juin la mort du « fils adoptif ». Une annonce en première ligne dans la rubrique nécrologique du journal pro-gouvernemental, Fraternité-Matin. Peiné et toujours sous l’emprise du choc, un comité va également définir un programme de cérémonie.

S’ensuit une exposition de photographies et d’œuvres discographiques dans la grande cour royale. L’un des temps forts tourne autour d’une parade de sosies de Michael Jackson sur la place publique. Nul doute ! L’ombre de Joseph Jackson planera à tout jamais sur le royaume du Sanwi.

Source D.I.N

Mathieu Lévy

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *