CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Business Mobile Start-up

Max.ng, le « huber » de mototaxi qui lève 7 millions $ et signe avec Yamaha Motor Co. Ltd pour investir le marché ouest-africain

Partager

L’économie des pays africain est en profonde mutation avec une génération d’entrepreneurs audacieux qui innovent. Les start-ups du continent s’adaptent de plus en plus aux besoins et environnements de leurs marchés locaux. C’est le cas de Chinedu Azodoh et Adetayo Bamiduro , fondateurs de MAX, une start-up nigériane dont le modèle d’affaires a séduit des investisseurs.

L’information, rapportée par la presse spécialisée du pays a rapidement fait le tour des milieux du transport nigérian.

Max.ng, une entreprise nigériane qui met en relation des particuliers avec des conducteurs de mototaxis. Ce modèle basé sur l’utilisation de plateformes digitales pour trouver un moyen de déplacement, qui continue de faire le succès de Huber, et qui l’avait d’ailleurs fait connaitre du public, a séduit les investisseurs rencontrés par Max.ng. La start-Up a réussi à mobiliser 7 millions $, soit un peu plus de 4 032 630 000 Fcfa pour financer son expansion dans près de 10 villes ouest-africaines, renforcer son équipe de travail et développer au cours des prochaines années un système de transport et de livraison avec des véhicules à trois roues.

Selon Adetayo Bamiduro, cofondateur de la start-up de transport, « Max construit une infrastructure technologique pour rendre la mobilité sûre, abordable et accessible à 1 milliard d’Africains. Il ne s’agit pas seulement de créer des applications mobiles. Il s’agit de créer une infrastructure technologique et opérationnelle en Afrique de l’Ouest ». Ce nouvel apport financier porte le total des fonds levés par Max.ng a 8,5 millions $. La société nigériane a obtenu ces financements auprès d’un groupe d’investisseurs internationaux et africains, rapporte l’Agence Ecofin.

Parmi ces derniers, l’on peut citer la firme de capital-risque nigériane Novastar Ventures, le fabricant japonais de matériel de motocyclette Yamaha Motor Co. Ltd, le fonds d’investissement Breakthrough Energy Ventures ou encore uMunthu, un fonds appartenant à Goodwell Investments. Fondée en 2015 par Adetayo Bamiduro et Chinedu Azodoh, Max.ng cible un marché de 80 milliards $ en Afrique subsaharienne.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *