CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Actualités Cinéma Mode & cinéma

Ghana/Cinéma: Bientôt un village du film pour propulser l’industrie locale

Partager
Une industrie du cinéma qui contribue valablement au PIB du pays

Des cinéastes de la région Ashanti ont plaidé mercredi au Parlement du Ghana, l’adoption d’une loi en faveur de la création, par le gouvernement, d’un village du film à Amanfrom Akyem Abuakwa, dans l’Est Region. Selon les cinéastes, le ministre des Finances, M. Ken Ofori-Atta, lors de la présentation du budget 2019, a déclaré que le gouvernement avait identifié et acquis 200 hectares de terrain pour la création d’un village du film. Aussi, le président du Conseil des arts créatifs, Mark Okraku Mantey, avait rappelé dans son exposé, par la suite, que le projet était destiné à Amanem Abuakwa, d’Amanem. Présentant la pétition reçue au nom du Parlement, le ministre des Affaires parlementaires et responsable des activités gouvernementales, qui assume également les fonctions de leader de la majorité, Osei-Kyei Mensah-Bonsu, a instruit le Parlement d’agir dans ce sens. Selon la ministre, la région Ashanti produit la majorité des films ghanéens, dont les récits sont inspirés de la culture et des problématiques de la société ghanéenne. Ce qui lui confère le statut de plaque tournante du cinéma dans le pays.

Projet pour village du film bien prise en compte par le parlement et les autorités

Le ministre des Affaires parlementaires et responsable des activités gouvernementales, assumant également les fonctions de leader de la majorité, Osei-Kyei Mensah-Bonsu

Poursuivant son propos,  la ministre  a ajouté qu’il ne serait pas approprié de créer un village du film dans une autre région, que dans celle qui est aujourd’hui le centre cinématographique du pays. S’adressant à l’assemblée, M. Samuel Nyamekye, qui dirigeait la délégation de cinéastes de la région Ashanti a déclaré que le chef du Kunsu dans la région Ashanti, Nana Agyemang Badu Duah, avaient affectés 250 hectares  de terrain au projet. Cela rend bien  compte du dynamisme de l’industrie dans la région Ashanti, a-t-il fait remarquer. Aussi cette industrie, selon Samuel Nyamekye,  contribue au produit intérieur brut (PIB) du pays. Il serait donc judicieux pour les entreprises  et l’ensemble des acteurs d’utiliser efficacement les ressources allouées pour faire du village du film une réalité dans la région Ashanti, a-t-il exhorté. Le président de la majorité, M. Osei-Kyei Mensah-Bonsu, au nom du Parlement, leur a donné l’assurance que leur pétition bénéficierait de l’attention du parlement et des autorités.

Tags:

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *