CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Business Décideurs Économie Santé

Dubaï: Santé et Nutrition, l’Afrique et le moyen-Orient, déclarés plus gros consommateurs de viande fraîche dans le monde

Partager

La viande fraîche représente 89% du volume total de viande vendu dans le monde. Selon une enquête, ce volume devrait croître de 2% par an d’ici à 2023. La société mondiale d’études de marché Euromonitor International a livré des précisions sur cette tendance à DUBAÏ, lors  du  webinaire: « L’avenir de la viande: la consommation diminue-t-elle vraiment? », auquel elle a participé.

L’Afrique et le Moyen-Orient, une aversion pour la viande fraîche sur un marché en pleine croissance

Selon l’enquête sur la santé et la nutrition menée par Euromonitor International, 21% des consommateurs mondiaux interrogés essaient de limiter leur consommation de viande. Ce phénomène  entraînera une hausse des ventes mondiales de substituts de viande de 23 milliards USD d’ici 2023. Toutefois, l’Europe occidentale affiche la croissance la plus faible en volume viande fraîche et transformée. Ainsi, le pourcentage de consommation se sitiue respectivement à 0,1% et -0,1% d’ici 2023. La croissance la plus impressionnante est enregistrée au Moyen-Orient et en Afrique, soit plus de 4% d’ici 2023. Tandis qu’en Asie-Pacifique, la demande continue de croître car les consommateurs associent la consommation de viande à la santé et au bien-être.

«Tandis que des motivations environnementales, sanitaires et éthiques poussent les consommateurs à réduire leur consommation de viande sur certains marchés développés, les ventes mondiales de viande augmentent, principalement en raison de la demande dans les pays en développement», déclare Tom Rees, responsable de l’industrie alimentaire et nutrition chez Euromonitor International. 

«Les ventes de substituts de viande augmentent sur les marchés où les consommateurs adoptent de plus en plus le flexitarisme et, plus tard, la viande cultivée (cultivée en laboratoire) offre un potentiel de perturbation important. Cependant, des défis tels que la fixation des prix, l’acceptation et la réglementation demeurent, et les principaux pays pour les ventes de viande continueront à stimuler la demande mondiale », a conclu M. Rees.

Tags:

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *