CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Actualités Économie Société

Côte d’Ivoire/Religion : Le Pasteur Yayé Dion Robert donne une leçon du service à la communauté.

Partager

80 milliards récoltés par   l’Église Protestante Baptiste Œuvres et Missions Internationales       (EPBOMI)   pour des œuvres sociales. Entre les doctrines de renoncement aux biens matériels et le service aux démunis, l’option de l’aumône et de la charité n’est assurément pas durable.

Le dimanche 09 juin 2019, l’Église Protestante Baptiste Œuvres et Missions Internationales (EPBOMI) célébrait sa journée d’actions de grâces au Seigneur pour les Œuvres socio-économique et humanitaires marquant ainsi le démarrage et de la première tranche des Œuvres qui font partie intégrante, de la vision du docteur Dion Yayé Robert président-fondateur de ladite communauté. Une somme de 80 milliards de F cfa a été levée pour la réalisation de son programme économique et social.L’évangélisation, l’implantation des églises locales, soutenue par les œuvres socio-économiques et humanitaires en vue de lutter contre la pauvreté et l’indigence, constituent les grands axes de la mission principale que s’est assigné l’Église Protestante Baptiste Œuvre et Mission Internationale.

Des membre de la communauté Baptiste Œuvres et Mission en séminaire

Pour le docteur Dion Yayé Robert, une église est faite pour accompagner le développement d’une nation, elle doit être la première institution à accompagner à contribuer au développement d’un pays. Accomplir les œuvres socio-économiques dira-t-il, n’est pas une chose charnelle, mais cela vient du royaume de Dieu. C’est dans ce sens, que le budget du projet pour la réalisation des programmes socio-économiques et humanitaires en Côte d’Ivoire, constituant la première tranche dudit programme a été levé à hauteur de 80 milliards de Frs FCFA. « Ces projets donc, vont générer environ 1201 emplois pour la population et surtout les jeunes de notre belle communauté de Yopougon » a indiqué le Rév. Dion Yayé avant d’ajouter qu’il est important que l’église joue son rôle dans l’impact de la société. Cette première phase s’appelle Berakah 1 qui comprend des infrastructures médicales, éducationnelles, de santé, une structure socio-économique avec un shopping Mall, une microfinance et de l’immobilier.

Selon le Rév. Dion Yayé, tous ces projets verront le jour d’ici quelques semaines, soulignant ainsi qu’il faut 36 mois pour pouvoir achever tous les travaux.
« L’objectif est d’aider, de s’occuper du bien-être des fidèles de l’église et de la population » a -t-il révélé. Cette cérémonie de lancement officiel des œuvres socio-économiques et humanitaires a vu la participation de plusieurs sections de ladite église, mais également des autorités administratives, en l’occurrence le représentant du préfet d’Abidjan monsieur Stéphane Guiriga, sous-préfet de Songon.

Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *