CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

High-Tech Internet Mobile

Conférence RSA 2019: Les experts en Cybersécurité appellent à des collaborations régionales

Partager

L’une des principales conférences et expositions sur la cybersécurité au monde, a annoncé aujourd’hui la conclusion de sa 7e édition régionale. Elle s’est tenue à Singapour du 16 au 18 juillet 2019. Cette année, la conférence a enregistré la présence de participants et experts internationaux pour élaborer des stratégies visant à relever les défis actuels en matière de cybersécurité.

« La conférence propose la collaboration des gouvernements, de l’industrie et du public »

7e Conférence RSA du 16 au 18 Juillet 2019 à Singapour

16 conférenciers et panélistes, plus de 110 conférenciers ont animé 107 sessions, avec le soutien de 75 sponsors, et l’accompagnement de 31 associations régionales partenaires. Au cours de la conférence, qui a duré trois jours, des des conférences dirigées par des experts et des sessions de suivi, Learning Labs et séminaires, ont été consacrés à des thèmes tels que la gouvernance et la confidentialité des données. Les infrastructures nationales critiques, l’intelligence artificielle et la blockchain, qui ont une incidence sur le paysage de la sécurité régionale, ont été visités. Dans son discours d’ouverture, M. Amrin Amin, secrétaire parlementaire principal (SPS), ministre de l’Intérieur et ministre de la Santé (Singapour), a souligné l’importance d’une approche à plusieurs volets pour s’attaquer aux cybermenaces de plus en plus complexes au moyen d’une meilleure coopération régionale et internationale, de meilleures capacités des gouvernements et d’une meilleure sensibilisation du public.  Linda Gray Martin, directrice générale des conférences RSA, a mis en exergue le rôle de l’Asie dans ce nouveau dispositif. Pour elle, « L’Asie continue de jouer un rôle important sur la scène mondiale de la cybersécurité. La conférence RSA de cette année, APJ, a mis en évidence l’écosystème dynamique de la région et démontré à quel point il reste à la pointe de l’innovation ».

Préparer la prochaine génération à la cybersécurité et à l’action publique

Kyla Guru, Directrice générale de Bits N ‘Bytes Cybersecurity Education, a expliqué avec passion l’importance de préparer la prochaine génération à la cybersécurité et à l’action publique. Dans son exposé sur le thème crucial de la collaboration avec le public et le secteur de l’éducation, Kyla Guru a insisté sur cette nécessité. Mobiliser la génération « high-tech » pour plus de cybersécurité. « Les jeunes ont un rôle à jouer pour assurer l’avenir, car ils sont l’avenir. En tant que principaux utilisateurs de technologie, passant 80% de leur temps de veille en ligne, ils doivent avoir une place à la table et être éduqués par le biais de la sensibilisation. La formation et le plaidoyer étant la clé. Voilà comment nous allons renforcer notre pare-feu humain ».

L’un des nombreux panels qui ont animé le 7e RSA

La conférence s’est terminée par le Hugh Thompson Show. Un événement annuel et très populaire. En se concentrant sur DeepFakes et le Human Zero Day cette année, le Dr Hugh Thompson, président du comité des programmes et Conférence RSA, était accompagné des invités, Alexis Conran, présentateur et animateur, Dr Saurabh Shintre, chercheur principal principal, Symantec, et le Dr Vrizlynn Thing, Vice-président, directeur du centre de technologie stratégique en cybersécurité à ST Engineering pour discuter du phénomène.

Hugh Thompson Show, très populaire

La conférence s’est terminée par le Hugh Thompson Show, un événement annuel et très populaire. En se concentrant sur DeepFakes et le Human Zero Day cette année, le Dr Hugh Thompson, président du comité de programme, Conférence RSA, était accompagné des invités, Alexis Conran, présentateur et animateur, Dr Saurabh Shintre, chercheur principal principal, Symantec, et le Dr Vrizlynn Thing, Vice-président directeur du centre de technologie stratégique en cybersécurité à ST Engineering pour discuter du phénomène. Lors de son intervention, le Dr Thing a déclaré que « nous sommes à un point où les experts peuvent identifier les deepfakes. Il est temps que nous prenions des mesures de précaution en prenant conscience du phénomène et en réfléchissant davantage aux informations que nous consommons et recevons – leur importance, leurs objectifs et les conséquences au regard de leur pertinence ».

Tags:

Vous pourriez aussi aimer

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *