CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Cinéma People

Ciné 80! La vengeance aux deux visages

Partager
Vengeance aux deux visages, 1986

Glorieuse légende du cinéma des années 1980, la série australienne « la vengeance aux deux visages » ne va pas aux oubliettes. Rediffusé à plusieurs reprises, les film aura marqué de son empreinte les soirées télé des générations 80.

Le Synopsis

À la mort de son père, Stéphanie Harper va hériter de l’immense fortune parentale. Mais elle sera aussi riche que malheureuse en amour. En effet, ses deux premiers mariages se soldent par un divorce. Mais lorsqu’elle rencontre Greg Marsden son jeune prof de tennis, elle croit palper le pur bonheur. Les jeunes mariés convolent en justes noces, les mois suivants. Le comble ! Manque de bol pour elle, Ce « womanizer » (homme à femmes), qui a pris pour maîtresse Jilly, la meilleure amie de Stéphanie, va convoiter son compte en banque.

Greg n’attendra donc pas longtemps pour livrer Stéphanie, sa toute nouvelle épouse aux crocodiles dans les marais du bush australien ! Déclarée morte, Stéphanie est heureusement épargnée par un vieux solitaire. Hélas! Ce dernier ne peut réparer les cicatrices qui la déforment. Mais les dieux sont toujours du côté de Stéphanie. Ainsi, Dan Marshall, talentueux chirurgien esthétique, offre à la jeune femme l’amour, après quelques coups d’œil férus. Du bistouri à la gloire, Stéphanie amorce une carrière de mannequin sous le nom de Tara Welles… Une seule idée trottine cependant son esprit : se venger !

Que deviennent les personnages  » Stéphanie » et « Greg » après la saga en 1986?

Selon le site people Télé-Loisirs, l’actrice australienne Rebecca Gilling qui interprétait à la perfection « Stéphanie Harper » et « Tara Welles » à la fois, est aujourd’hui âgée de 66 ans. Après la « Vengeance aux deux visages » en 1986, la comédienne n’est apparue que dans quelques séries et téléfilms australiens. Toujours selon le même site people, elle n’a plus fait les tabloïds depuis 1993… Rebecca Gilling se consacre désormais à son combat pour sauver la planète. Elle est devenue le porte-parole de Planet Ark, une organisation environnementale australienne à but non lucratif.

Rebecca Gilling en 1986 et en 2020. Alias Stéphanie Harper et Tara Welles dans « Vengeance aux deux visages »

James Reyne qui a quant à lui joué Greg Marsden s’est ensuite illustré dans la série State Coroner aux côtés de sa partenaire de la Vengeance aux deux visages Wendy Hugues. Il est également  apparu dans le téléfilm Bons baisers d’Australie. Mais l’Australie reconnaît James Reyne surtout pour ses performances musicales. L’acteur appartiendrait au groupe de rock très populaire Australian Crawl, aux dires de Télé-loisirs.

James Reyne en 1986 et en 2020. Greg Marsden dans « Vengeance aux deux visages »

Disparition de « Jilly » et la nouvelle vie du docteur « Marshall »

Wendy Hughes alias Jilly Stewart, la meilleure amie de Stéphanie qui l’a trahit par la suite, a enchaîné les apparitions dans les films et séries, essentiellement australiens, notamment dans State Coroner aux côtés de James Reyne et Miss Fisher enquête, jusqu’à 2008. La comédienne s’est éteinte en 2014 des suites d’un cancer. Elle avait 61 ans.

Dan Marshall, le chirurgien et compagnon de Stéphanie est en réalité un acteur britannique. James Smilie à l’état civil est reparti en Angleterre, où il a poursuivi sa carrière au théâtre. Il a aussi joué dans plusieurs séries et films tels que Roman aux côtés de l’acteur Orlando Blum. Comédien de doublage, il est également voix-off des publicités et des jeux vidéo. (Source Télé-loisirs)

James Smilie dans le rôle du docteur Marshall

Par son intrigue hors paire, la « vengeance aux deux visages » est gravée à jamais dans les mémoires des téléspectateurs. Elle se frottera bien longtemps à de grandes productions cinématographiques comme « Dynastie » ou « Dallas ». Il faut dire que la série australienne doit bien ses années de gloire et de succès de plein fouet à ses talentueux interprètes. Lesquels n’ont d’ailleurs véritablement retrouvé aussi une telle notoriété après la sortie officielle du film en 1986.

Mathieu Lévy

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *