CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Actualités Société

Attitude écolo, l’importance de la verdure

Partager
Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire

Abidjan, Paris ou Kinshasa. Des villes immenses de la sphère francophone avec une forte concentration humaine. Mais il y aussi New York, Tokyo, Shangai et Lagos au Nigéria. Depuis l’explosion urbaine et la frénésie de constructions massives, l’on se rend compte de l’impact des plantes sur notre devenir. La verdure devient un enjeu.

En captant l’énergie solaire, les plantes transforment toutes les substances qu’elles trouvent dans le sol, l’eau et l’air en nutriments. Libérant par la suite de l’oxygène dans l’atmosphère. La nuit, ces sentinelles de la nature poursuivent le même scénario, cette fois en absorbant de l’oxygène pour libérer du gaz carbonique. Et pour rire un peu, ne dit-on pas souvent qu’il ne faut pas de plantes dans une chambre car elles nous « prennent notre oxygène »?

Pourtant il est primordial d’avoir des plantes chez soi et d’en entretenir sur des espaces illimités dans les grandes villes ou en agglomération. Les meubles, les peintures, les plastiques, les sols de nos maisons et bureaux sont à notre insu assaillis de toxines. Toutefois, les plantes sont capables de restituer dans l’air jusqu’à 97 % de l’eau de leur arrosage. Un bon taux d’humidité dans l’air nous permettant de nous tenir éloigné des toxines (premières causes des ORL).

Yamoussoukro, Côte d’Ivoire

Dans les endroits surchauffés et hermétiques de nos grandes villes, le taux d’hygrométrie n’est pas toujours respecté. Pendant ce temps, des hauts dignitaires de la science médicale ne cessent de démontrer l’impact positif de la verdure sur les malades comme les employés. L’existence des plantes nous donne sans ambages l’information que la nature toute de vert vêtue est essentielle à la vie…à la survie.

Respirer mieux pour avoir des idées claires et positives. Cela nous donnera l’envie de faire avancer les choses. Alors, ne vous en privez surtout pas. La verdure, c’est gratuit!

Source Kingfantaz (Mathieu Lévi)

Mathieu Lévy

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *